Les amis de l'orgue
de Toulon et du Var

Les concerts
Archives
Documentation
Liens utiles
Études
Orgues varois
L'association
Présentation
Assemblée générale
Newsletter
Adhésion
Contacts

Fiche orgue

Église Sainte Marguerite, Carcès

Orgue Yves Cabourdin, 2001

Nombre de jeux15
Nombre de claviers2
Pédalieroui
Esthétiqueclassique
Étatmoyen

Notice

Historique

Nous avons peu d'archives pouvant retracer l'historique de l'orgue de l'église Sainte-Marguerite. L'inventaire des orgues de la région PACA indique qu'il viendrait de Lyon et daterait de 1851. Toutefois cet instrument possède une tuyauterie très disparate (tuyaux des XVIIè, XVIIIè et XIXè siècles).

La seule date nous avons relevée sur le buffet est : 1939. Selon la rumeur, l'intrument se trouvait, avant cette date, au dos d'un retable qui ornait le choeur de l'église et qui aurait été détruit par un incendie consécutif à un orage. C'est à la suite de ce sinistre que l'intrument fut installé sur la tribune. Comme il n'avait pas de buffet, il en fut construit un de manière assez légère. On fit des tuyaux de façade, avec des rondins de bois et des tubes de fer, peints au minium couleur argent.

En 1979, cet orgue se trouvait dans un état pitoyable : plafond en toile lamentablement avachi sur des tuyaux remplis de gravats et affaisés les uns sur les autres. Aucun son ne sortait de cette ruine désolée.

Le père Daniel Weber, le curé d'alors, demanda à la Manufacture Provencale d'Orgues qui venait de s'installer à Carcès d'effectuer un relevage qui fut exécuté gracieusement.

L'instrument disposait alors de deux claviers de 54 et 37 notes et d'une pédale sans registre en tirasse. Vers les années 1990, la commune de Carcès sous l'impulsion de son maire, M. J.-L. Aléna, prenait en charge la restauration complète de l'église ; il fut décidé une rénovation de l'orgue.

Celle-ci fut confiée à la Manufacture provencale d'orgues, sous la responsabilité d’Yves Cabourdin qui, en 1992, construisit un nouveau buffet après démontage complet des mécanismes et tuyauteries. Pendant une dizaine d'années, l'orgue resta muet et en 2001 fut réalisé une reconstruction complète : ventilateur neuf, sommiers neufs, soufflet neuf, ainsi qu'un complément de nouveaux jeux. Il fut inauguré par Michel Colin et béni le 19 mai 2001.

Composition actuelle

Les jeux en italique sont de Jean Pons, les autres sont de Borme.

Premier clavier (54 notes) Second clavier (54 notes) Pédale (30 notes)
Bourdon 8'
Flûte 4'
Larigot 1 1/3'
Dessus de Hautbois 8'
Montre 8'
Viole de Gambe 8'
Prestant 4'
Nazard 2 2/3'
Doublette 2'
Tierce 1 3/5'
Plein jeu III
Trompette 8'
Soubasse 16'
Flûte 8'
Basson 16'
  • Accouplement I/II
  • Tirasse du G.O. sur le pédalier
  • Tremblant doux au positif

Dernière mise à jour le 08/06/2010.