Les amis de l'orgue
de Toulon et du Var

Les concerts
Archives
Documentation
Liens utiles
Études
Orgues varois
L'association
Présentation
Assemblée générale
Newsletter
Adhésion
Contacts

Fiche orgue

Cathédrale, Fréjus

Orgue Pascal Quoirin, 1991

Nombre de jeux35
Nombre de claviers3
Pédalieroui
Esthétiquenéo-classique
Étatexcellent

Notice

Historique

Orgue monumental doté d'un des plus beaux buffets contemporains du département, l'orgue de la cathédrale de Fréjus a une histoire mouvementée, longue et complexe.

Le premier témoignage d'un orgue date du XVIIème siècle. Un second instrument est mentionné en 1778, réparé en 1806, un troisième évoqué en 1810 construit par les facteurs Bormes et Gazeau, lui-même remplacé en 1855 par un quatrième instrument, orgue de chœur Aristide Cavaillé-Coll, il est monté ensuite en tribune en 1857 et agrandi. Il comprenait alors 16 jeux et des archaïsmes tels un récit court de 37 notes, des claviers au fa aigu, une pédale sans registres de 18 notes, etc. Harmonisé par Vincent, frère d'Aristide, il fut modifié au début du XXème contre l'avis du titulaire Gustave Bret, puis sous sa direction en 1926 avec l'Abbé Sayou. La personnalité de Gustave Bret est indissociable de cet orgue, nous avons la chance de pouvoir entendre l'orgue enregistré dans les années 30 avec des œuvres de Bach, Bret étant fondateur avec Widor et Schweitzer de la Société Bach. En 1944, sous les bombardements, l'orgue est altéré puis abîmé par la foudre en 1951. Des travaux importants sont décidés et se transforment en reconstruction totale dans la nef, près du chœur, et non plus en tribune, avec le facteur Gonzalès en 1962. Le Cavaillé-Coll disparaîtra mystérieusement corps et biens à l'occasion de ces travaux, par négligence et incompétence sans doute. Bret, très affecté, ne s'en remettra jamais.

Le buffet du Gonzalès est alors dessiné par le même architecte des Monuments Historiques, Colas, qui avait créé celui de St Louis de Toulon. Inauguré par Odile Pierre en 1967, il comprend 19 jeux réels, 25 à la console. Sa traction électrique et la qualité secondaire de sa construction le rendent rapidement obsolète et il est décidé de créer un instrument neuf dès 1980, qui sera confié à Pascal Quoirin et Jean-Louis Loriaut qui réaliseront l'orgue actuel en 1991 (le sixième en presque 400 ans !). Étrange fin de vie pour l'orgue Gonzalès : ses sommiers seront revendus, sa console démantelée, sa tuyauterie de façade écrasée sur elle-même par un stockage inapproprié, sa tuyauterie interne sera malgré tout curieusement réhabilitée. En effet, la paroisse d'Aups cherchait depuis longtemps un orgue, sans avoir réellement conscience de la valeur des restes du sien (voir-ci-dessous). Aussi le curé de l'époque fit-il en sorte que les restes de l'orgue de Fréjus soient stockés à Aups. Malheureusement, cette méthode n'est guère profitable à la conservation d'un orgue et seul un faible pourcentage de tuyaux sera utilisable et remployé dans celui d'Aups. Le reste est aujourd'hui dispersé.

Quant à l'orgue actuel de la cathédrale, de style composite mais fortement inspiré de l'esthétique baroque et classique, il comprend des tendances ouvrant sur la musique française, italienne, espagnole voire allemande. Le répertoire postérieur est parfois possible, mais les couleurs sonores s'y prêtent moins bien. L'harmonisation, virulente et de caractère bien affirmé, d'autant plus sensible que l'instrument est positionné au sol au milieu de la nef, sur la droite, est une des caractéristiques du facteur ; toutefois, l'idée de placer le premier clavier dans le soubassement lui confère un effet appréciable de lointain. Le troisième clavier est conçu comme un complément du second, le remarquable buffet plat, marqueté de 18 essences de bois différentes, est d'inspiration italienne.

Composition

Positif en écho (56 notes) Grand orgue (56 notes) Récit (56 notes) Pédale (30 notes)
Bourdon 8'
Octave 4'
Flûte 4'
Nasard 2' 2/3
Quinzième 2'
Tierce 1' 3/5
Flûte 2'
Plein-jeu V
Cromorne 8'
Principal 16'
Montre 8'
Bourdon 8'
Octave 4'
Douzième 2' 2/3
Quinzième 2'
Dix-neuvième 11/3'
Vingt-deuxième 1'
Ripieno 1 (II rangs 2/3', 1/2')
Ripieno 2 (II rangs 1/3', 1/4')
Cornet V (dessus ut3)
Trompette 8'
Clairon 4'
Principal 8'
Voce Umana 8' (dessus ut3)
Flûte 4'
Flûte 2'
Flûte 1'
Sesquialtera II
Voix humaine 8'
Soubasse 16'
Flûte 8'
Flûte 4'
Basson 16'
Trompette 8'
Clairon 4'
  • Accouplement à tiroir I/II et III/II
  • 3 tirasses
  • Tremblant

Site internet à consulter

http://www.orguedefrejus.fr/


Notice rédigée par Michel Colin.

Dernière mise à jour le 06/10/2009.