Les amis de l'orgue
de Toulon et du Var

Les concerts
Archives
Documentation
Liens utiles
Études
Orgues varois
L'association
Présentation
Assemblée générale
Newsletter
Adhésion
Contacts

Fiche orgue

Église paroissiale, Roquevaire

Orgue Daniel Birouste, 1997

Nombre de jeux72
Nombre de claviers5
Pédalieroui
Esthétiquenéo-classique
Étatexcellent

Notice

Historique

L'ancien orgue de 1827 se trouvait en très mauvais état. La nécessité de réparations s'imposant, il fut envisagé soit de restaurer un instrument dénaturé par diverses modifications et insuffisant (16 jeux) la vaste église, soit d'envisager la construction d'un orgue neuf.

En 1993, après deux projets infructueux, la solution suivante est retenue : construire un orgue neuf à partir de l'ancien orgue, d'élément de l'orgue personnel de Pierre Cochereau et de matériel neuf. Le nouvel instrument aurait 72 jeux réels sur 5 claviers de 61 notes et pédalier de 32 marches.

La composition a été établie par Jacques Garnier, organiste titulaire, et fortement inspirée par les travaux de Jean Guillou, l'illustre titulaire de St. Eustache. Cette composition se veut servir un répertoire très étendu, couvrant plusieurs époques.

La console serait mobile dans la nef, sur la suggestion de Jean Guillou, et reliée par une transmission numérique par fibre optique munie d'un combinateur.

Il fut choisi de conserver les splendides boiseries de l'ancien orgue de Roquevaire et de conserver ses éléments typiques comme modèle pour son agrandissement devenu nécessaire, notamment les chapeaux des tourelles. L'ensemble est supporté par une charpente métallique, rendue nécessaire car l'instrument déborderait largement de la tribune d'origine.

L'orgue de Roquevaire a été inauguré en septembre 1997.

Composition

Positif (61 notes) Grand orgue (61 notes) Récit expressif (61 notes) Grand chœur (61 notes) Solo (61 notes) Pédale (32 notes)
Quintaton 16’
Principal 8’
Bourdon 8’
Prestant 4’
Flûte à cheminée 4’
Nasard 2’ 2/3
Quarte 2’
Tierce 1’ 3/5
Larigot 1’ 1/3
Fourniture IV rangs
Trompette 8’
Cromorne 16’

Tremblant doux
Montre 16’
Montre 8’
Salicional 8’
Unda Maris
Flûte à cheminée 8’
Prestant 4’
Gemshorn 4’
Flûte 2’
Sesquialtera II rangs
Plein jeu VII rangs
Trompette 8’
Clairon 4’
Chamade 16’
Chamade 8’
Chamade 4’
Bourdon 16’
Diapason 8’
Cor de Nuit 8’
Gambe 8’
Voix Céleste 8’
Octave 4’
Doublette 2’
Quinte 1’ 1/3
Mixture IV rangs
Bombarde 16’
Trompette harm. 8’
Clairon harmonique 4’
Basson-hautbois 8’
Voix humaine 8’

Trémolo
Pommer 16’
Flûte à fuseau 8’
Flûte conique 4’
Grande tierce 3’ 1/5
Doublette 2’
Grande neuvième 1’ 7/9
Cornet II-V rangs
Tuba magna 16’
Clarinette 8’
Chamade 16’
Chamade 8’
Chamade 4’

Trémolo
Flûte harmonique 8’
Flûte octaviante 4’
Nasard harm. 2’ 2/3
Octavin 2’
Tierce harm. 1’ 3/5
Septième 1’ 1/7
Piccolo 1’
Musette 8’
Chamade 16’
Chamade 8’
Chamade 4’

Tremblant doux
Soubasse 32’
Grosse flûte 16’
Principal 16’
Soubasse 16’
Flûte 8’
Grande tierce 6’ 2/5
Théorbe 4’ 4/7-3’ 5/9
Flûte 4’
Flûte 1’
Douçaine 32’
Bombarde 16’
Trompette 8’
Clairon 4’
Chamade 8’
Chamade 4’
Chamade 2’

Accouplements

POS/GO en 16,8,4
REC/GO en 16,8,4
GC/GO en 16,8,4
SOL/GO en 16,8,4
GC/REC en 16,8,4
SOL/REC en 16,8,4
SOL/GC en 16,8,4
REC/POS en 16,8
SOL/POS en 8
GC/POS en 4

Tirasses

POS en 8,4
GO en 8,4
REC en 8,4
GC en 8,4
SOL en 8,4

Accessoires

Console mobile dans la nef, transmission numérique avec combinateur. Division de pédale, crescendos et Tutti programmables, fonction « replay », à chaque clavier :octave grave, octave aiguë et suppression en 8. Transfert de combinaisons sur disquette.

La transmission, en particulier l'intégralité des éléments placés dans la console, est l'œuvre de la société Auguste Laukhuff de Weikersheim (Allemagne).

La douçaine de 32' à la pédale est une adaptation numérique de Bernard Thourel.


Site internet à consulter

www.orgue-roquevaire.fr


Notice rédigée par Bruno Masson.

Dernière mise à jour le 23/11/2008.