Les amis de l'orgue
de Toulon et du Var

Les concerts
Archives
Documentation
Liens utiles
Études
Orgues varois
L'association
Présentation
Assemblée générale
Newsletter
Adhésion
Contacts

Fiche orgue

Basilique Notre-Dame de la victoire, Saint-Raphaël

Orgue Yves Cabourdin, 1988

Nombre de jeux44
Nombre de claviers3
Pédalieroui
Esthétiqueclassique français
Étatbon

Notice

Historique

 

Construit en même temps que l'église en 1887, l'orgue initial était dû au facteur Joseph Merklin et bénéficiait d'une technologie de pointe, étant à traction entièrement électrique. De taille modeste (2 claviers, 12 jeux), le système ne supportera ni le temps, ni les rudesses d'un climat chaud, humide et sec à la fois, par touches violentes, et il sera réparé et amélioré au cours du XXe siècle par la même maison Merklin qui propose de le pneumatiser en 1931, ce qui n'améliore que provisoirement le problème, mais il sera maintenu à bout de bras par les facteurs Négrel, Paradis puis Saby .

C'est un orgue à bout de souffle qu'il est décidé de remplacer par une création en 1986/1988, la plus grande jamais réalisée à neuf par la Manufacture provençale d'orgues avec ses 43 jeux sur 3 claviers, traction mécanique, buffet polychrome à dominance verte .

Inauguré en 1988, par des récitals de Daniel Roth, Jean Boyer, Pierre Perdigon, Henri Pourtau, Francis Chapelet et René Saorgin, il est fut joué 15 ans durant par son titulaire Georges Pinna, qui démissionne en 1989. Un concours permettra le 29 septembre 1989 la nomination, après les essais malheureux de quelques candidats, de Michel Colin qui tente dès lors de le mettre en valeur par l'organisation de concerts avec orgue, invitant des organistes du monde entier à s'y produire devant un public nombreux, au cours notamment des concerts chaque lundi soir de juillet et août, où la fréquentation est comble et ne se dément pas, unique festival estival d'orgue de la Côte d'Azur .

Il assure la lourde charge de musicien des cultes avec Pierre Fourez, qui est aussi maître de chœur depuis 1990. En effet, la qualité musicale des offices est réhaussée par l'usage par la Communauté Saint-Martin, du chant grégorien remis à l'honneur dans la quasi-totalité des cérémonies, stimulant ainsi le répertoire organistique comme l'improvisation, avec ce qui est l'un des plus importants instruments du Var .

Composition actuelle

Positif de dos (56 notes Ut1 à sol5) Grand orgue (56 notes) Récit expressif (56 notes) Pédale (30 notes)
•Viole 8'
Flûte à cheminée 8'
Montre 4'
Doublette 2'
Nasard 2 2/3'
Tierce 1 3/5'
Larigot 1 1/3'
Fourniture II/III
Cymbale II/III
Cor anglais 4'-16'
Cromorne 8'
•Bourdon 16'
•Bourdon 8'
•Montre 8'
•Flûte harmonique 8'
•Prestant 4'
•Gros Nasard 5 1/3'
•Grosse Tierce 3 1/5'
•Doublette 2'
•Grosse Fourniture II
•Petite Fourniture III
•Cymbale III
•Cornet V
•Trompette 8'
•Clairon 4'
•Flûte traversière 8'
•Salicional 8'
•Unda Maris 8'
•Flûte octaviante 4'
•Octavin 2'
Carillon 1'
•Trompette 8'
•Basson-Hautbois 8'
Voix humaine 8'
•Basson-Hautbois 8'
•Voix humaine 8'
•Contrebasse 16
Flûte 8
Violoncelle 8
Flûte 4
Fourniture IV
Ophicléide 16
Trompette 8
Clairon 4'

• Jeux du XIXe

  • Tirasse G.O., tirasse Récit, appel G.O., appel anches pédale, accouplement R/GO, accouplement Pos/GO (à tiroir)
  • Expression du récit, trémolo Récit,
  • Tremblant positif, rossignol.

Notice rédigée par Michel Colin.

Dernière mise à jour le 23/11/2008.