Les amis de l'orgue
de Toulon et du Var

Les concerts
Archives
Documentation
Liens utiles
Études
Orgues varois
L'association
Présentation
Assemblée générale
Newsletter
Adhésion
Contacts

Fiche orgue

Collégiale Saint Martin, Lorgues

Orgue Augustin Zeiger, 1837

Nombre de jeux43
Nombre de claviers4
Pédalieroui
Esthétiquesymphonique
État

Notice

Historique

La première église médiévale, devenue rapidement trop petite, fut érigée en collégiale, accueillant en permanence une communauté de Chanoines.

L'actuel édifice fut construit entre 1704 et 1729, puis consacré le 15 juin 1788.

  • 1825 : Décision est prise par la fabrique (conseil d'administration paroissial) de faire construire un orgue digne de la collégiale. La commune s'engage, le 12 mai, à contribuer pour 4.000 F à la construction de la tribune.
  • 1836 : Financée par la commune, des legs privés et par les souscriptions volontaires apportées par la population, commande est passée au facteur Augustin Zeiger, instituteur alsacien né en 1805 à Harmtannswiller (Haut-Rhin), ami d'enfance de Claude-Ignace Callinet, installé comme organiste à Lyon en 1827.

Devenu facteur d'orgues en Provence, l'instrument de Lorgues sera sa première réalisation, mais on lui doit également l'orgue de Saint-François de Paule à Toulon et 7 instruments à Marseille.

L'orgue sera terminé en avance sur le contrat (inauguration le 22 octobre 1837); Zeiger aura mis 18 mois pour construire et installer sa réalisation. La paroisse mettra 7 années à régler le facteur, malgré ses protestations (plus de 30 lettres).

  • 1874 : Le facteur François Mader de Marseille renouvelle la soufflerie et installe un grand clavier de récit complet (7 jeux), en remplacement des 2 demi-claviers de récit et d'écho. 1889: François MADER intervient à nouveau (permutation de la Tierce et du Sifflet).
  • 1912 : Relevage de l'instrument par les frères Vignolo, successeurs de François Mader.
  • 1942 et 1960 : Nouveaux relevages par Jean-Albert Négrel.
  • 1980 : En pleine campagne nationale de restauration des orgues, M. Aubry, technicien-conseil du ministère de la culture, établit un projet, repris et complété par son successeur M. Decavèle.
  • 1986 : Alain Sals et Charles Henry, facteurs d'orgues à Entrechaux (Vaucluse), se voient confier la tâche de rendre à l'instrument son plan d'origine. Le chantier s'étalera sur 7 ans, par suite de problèmes administratifs et techniques.
  • 1993 : Après une bénédiction solennelle, l'orgue est inauguré le 17 septembre par Jean-Pierre LEGUAY, organiste de Notre-Dame de Paris, ouvrant les portes d'une nouvelle vie cultuelle et culturelle.

Avec ses 43 jeux répartis sur 4 claviers, Lorgues possède l'un des plus grands instruments du Var, rivalisant en nombre de jeux à part égale avec Saint-Maximin. L'orgue est restitué dans sa composition de Zeiger, tout en conservant la soufflerie de Mader, et en ajoutant le complément de 18 à 27 notes de la pédale.

Composition actuelle

Grand orgue (54 notes) Positif (54 notes) Récit (30 notes) Écho (30 notes) Pédale (27 notes)
Bourdon 16'
Montre 8'
Bourdon 8'
Gambe 8'
Prestant 4'
Flûte 4'
Doublette 2'
Sifflet 1'
Nasard 2-2/3'
Tierce 1-3/5'
Fourniture IV rangs
Cymbale II rangs
Cornet V rangs
Bombarde 8'-16'
Trompette 8'
Clairon 4'
Bourdon 8'
Montre 8'
Prestant 4'
Flûte 4 '
Doublette 2'
Nasard 2-2/3'
Tierce 1-3/5'
Fourniture IV rangs
Basson 8'
Cromorne 8'
Bourdon 8'
Prestant 4'
Cornet III rangs
Trompette 8'
Hautbois 8'
Flûte traversière 8'
Flûte 4'
Flûte 2'
Cornet II rangs
Flûte 16' Flûte 8' Gambe 8' Flûte 4' Bombarde 16' Trompette 8' Clairon 4
  • Accouplement à tiroir du Positif sur le G.O.
  • Tirasse du G.O. sur le pédalier
  • Tremblant doux au positif

Notice rédigée par Michel Colin.

Dernière mise à jour le 23/11/2008.